Analyse : Pour la banque Golden Sachs, la blockchain est la clé de voute du metaverse et du Web 3

La blockchain, selon la banque de Wall Street, est l’une des technologies les plus révolutionaire depuis la création d’Internet.

Dans un document de recherche, Goldman Sachs a déclaré que la technologie blockchain est essentielle au développement du métaverse et du Web 3.

Dans une note publiée le 14 décembre, les analystes dirigés par Rod Hall ont affirmé qu’il s’agissait de la seule technologie capable « d’identifier de manière unique tout élément virtuel indépendant d’une autorité centrale », et que cette capacité à identifier et à suivre la propriété serait fondamentale pour le fonctionnement du métaverse.
Selon la lettre, la blockchain permet la « suppression partielle du contrôle centralisé » pour le Web 3. Les utilisateurs pourront à l’avenir se connecter sans l’aide d’un tiers, tel que Meta, Google ou Apple, selon le message.

La troisième génération de services Internet, activée par des réseaux décentralisés, est connue sous le nom de Web 3.

La crypto-monnaie, selon les experts de Goldman Sachs, n’est que le début de la blockchain. Ils soulignent que depuis 2017, la blockchain s’est étendue du secteur financier à des applications plus dispersées dans diverses industries, notamment la communication, les médias et la fabrication.

La blockchain, selon la banque de Wall Street, est l’une des percées technologiques les plus perturbatrices à avoir vu le jour depuis que TCP/IP et HTML « ont inauguré Internet dans les années 90 ».

« Les ramifications des investissements sont difficiles à estimer à l’heure actuelle », a déclaré la recherche, « mais les organisations qui s’appuient sur une gestion centralisée des identités des utilisateurs verront sans aucun doute leurs modèles commerciaux remis en cause par l’adoption de la blockchain ».

La réalité virtuelle, la réalité augmentée et Internet se sont combinés pour créer le métaverse, un environnement numérique immersif.
L’une des affirmations les plus significatives pour le métaverse s’est produite plus tôt cette année, lorsque Facebook a choisi de changer son nom en Meta comme une déclaration de son orientation future. Meta (anciennement Facebook) a récemment annoncé son intention de recruter 10 000 personnes dans l’Union européenne afin d’étendre son métaverse.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires