Une parlementaire espagnole veut attirer les mineurs de crypto du Kazakhstan

Maria Munoz, membre espagnole du Congrès du pays, cherche à offrir son pays comme une option fiable aux mineurs du Kazakhstan. Ces derniers sont confrontés à un scénario terrible après l’arrêt de leur accès à Internet, affectant leur capacité opérationnelle. Munoz a écrit au Congrès pour s’enquérir des diverses initiatives que l’Espagne pourrait prendre pour attirer les travailleurs en fuite, ainsi que de l’influence que cet événement a eu sur le secteur minier espagnol.

Une volontée forte pour un Etat puissant européen

Maria Munoz, une représentante du Congrès espagnol, a communiqué sa volonté sur Twitter. Elle veut que le gouvernement prenne les initiatives pour tirer parti de la situation et absorber les affaires des mineurs de bitcoins quittant le Kazakhstan. Le pays, qui connaît des bouleversements civiques et des manifestations à la suite d’une augmentation du prix de l’essence. Ce dernier a également interdit la connexion Internet, impactant les mineurs de bitcoins qui se sont installés dans le pays. Cela a entraîné une baisse du du bitcoin. Il a chuté de 12% à la suite de ces événements.

Munoz utilise cette circonstance pour s’enquérir des connaissances que le gouvernement espagnol a sur ces développements. Mais aussi comment ils influencent les activités d’extraction de bitcoins qui se déroulent actuellement en Espagne.Dans la même lettre, elle félicite les progrès du pays dans ce domaine ainsi que de l’énergie utilisée à cet effet sur les terres espagnoles.

Une volontée déjà connu en Espagne

Munoz n’est pas nouveau dans la cause de la crypto-monnaie ; elle s’intéresse à l’industrie et à sa réglementation potentielle en Espagne depuis avant le scénario du Kazakhstan. Cette parlementaire, qui est membre de la branche libérale du parti Ciudadanos, a été inclus dans une proposition législative en octobre dernier pour élaborer une stratégie nationale pour l’industrie de la crypto-monnaie, qui leur permettrait d’établir un cadre clair pour attirer les investisseurs et protéger les citoyens contre la fraude au bitcoin. .

La proposition, telle que discutée dans les médias locaux, a révélé que, bien que les crypto-monnaies aient connu une croissance significative en Espagne l’année dernière. Cependant il n’y avait aucune institution formelle pour superviser l’entreprise. Et par conséquent, les individus peuvent avoir des attentes incorrectes sur ce sujet. À cet égard, le parti a demandé la création de campagnes pour éduquer les citoyens sur la véritable nature des crypto-monnaies. Ainsi que la coordination des efforts pour développer une réglementation coordonnée des crypto-monnaies avec l’Union européenne. Mais aussi avec les entreprises de crypto-monnaie en Europe.

La France devrait-elle essayer d’accueillir les mineurs de crypto des pays étrangers ?

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires